Paris-un voyage-La fondation de Paris referat





Paris - un voyage La fondation de Paris 

1. La fondation de Paris :

On sait qu’il y avait une présence humaine à Paris dès le 5ème millénaire avant J.-C. On a trouvé des os de mammouths et de rennes. Des traces d’habitat rural ont aussi été découverts. Ces indices indiquent une installation durable de ces premiers occupants.




Les premiers habitants sont des chasseurs, qui trouvent à Paris un site avantageux et étendu avec un climat doux toute l’année. Paris se trouve en rase campagne à l’exception des collines de Montmartre. Mais ce que a favorisé l’implantation des premiers hommes c’est surtout la présence d’un fleuve comme la Seine. La Seine est un fleuve où naviger est possible toute l’année. C’est aussi un raison pour que Paris soit devenu un centre de commercialisation. Au milieu de la Seine, l’Ile de la Cité a construit un refuge idéal dès le début, parce que les rives de chaque côté de la Seine sont proches. En outre, c’est le cœur historique. L’Ile de la Cité n’est pas la seule ile de Paris, mais c’est la plus grande et la plus ferme.

La qualité extraordinnaire de la frappe de leur monnaie reste la marque de cette culture gauloise dans la région parisienne. Sept séries de monnaie en or sont emises entre 100 et 50 avant J.-C. Sur l’avers la tête d’un homme est représentée, au revers, les monnayeurs ont choisi le décor d’un cheval se cabrant. L’activité commerciale et donc la richesse économique des Parisii se développent jusqu’à la guerre des Gaules, quand les troupes romaines mettent fin à l’indépendance de la tribu en 52 avant J.-C.



En 52 avant J.-C. les Romains conquièrent Paris et nomment la ville Lutèce (lat. Lutetia). Les Gaulois, qui y étaient déjà avant, vivent sur l’Ile de la Cité - une ile dans la Seine - et les Romains s’établirent sur la montagne St. Geneviève. Il n’y a pas des problèmes avec les Gaulois et les Romains, parce que les deux peuples se mettent d’accord, qu’ils ont les mêmes dieux, malgré qu’ils aient des noms différents pour eux. Pendant cette époque, les Romains construirent beaucoup de batiments, qui sont typiques de la vie romaine. Ils batirent par exemple des thermes, des tribunes et des théatres. En plus ils construirent un aqueduc, long de 15 kilomètres, qui transporte d’eau du Paris des Romaines avec l’Ile de la Cité Sud. Pendant le troisième siècle après J.-C. Lutèce compte 6000 habitants. Le grand avantage de Paris est sa localité, qui est très pratique parce que beaucoup de marchands peuvent transporter leurs marchandises sur la Seine. En conséquence, Paris devient un centre de l’Empire Romaine.

b) L’époque des Mérovingiens et des Carolingiens

En 486 la domination romaine finit par l’invasion des Mérovingiens. Pendant cette époque, Paris doit se défendre très souvent, par exemple contre les Huns d’Attila, mais les Parisiens ont de succès à l’aide de la Parisienne Geneviève, qui devient la sainte. Quelques années plus tard en 508, Paris devient la capitale de l’Empire Mérovingienne sous Clovis, le roi des Francs.

Pendant les siècles suivants les Carolingiens et les Capétiens vivent à Paris, mais le rôle de Paris n’est pas si important qu’avant.

c) Le Moyen Age

Au 12e siècle, le rôle de Paris change, quand Paris devient finalement la capitale de la France. Une autre mesure importante pour la grande importance de Paris est la centralisation de Paris sous Philippe Auguste (1180-1223). Pendant sa régence, il fortifie la ville avec le Louvre comme forteresse, qui est construit en 1200. Suivant la Sainte-Chapelle, la cathédrale Notre-dame et la Sorbonne, une grande université, sont construites. Maintenant Paris a trois quartiers: La cité, où on trouve le parlement, la Ville, où le peuple vit et l’Université, le centre de la science.

A la fin du 14e siècle il faut étendre les remparts de Paris sous Karl V  à cause de la grande croissance de la ville. Un des nouveaux batiments est la Bastille. Maintenant Paris a 150000 habitants. Pendant la Guerre de Cent Ans les Anglais possèdent Paris de 1420 jusqu'à 1436.

Pendant les guerres des huguenots qui commencent en 1562, les catholiques ont la prédominance à Paris. Dix ans après, le 24e d’août 1572 beaucoup de Huguenots parisiens sont morts pendant le massacre de la Saint-Barthélemy. À cause de cela des réverbères sont construits sous Louis XIV. Il modernise aussi                       Paris en 1650

l’alimentation en eau et construit les hôpitaux « Invalides » et « Salpêtrière ». En plus, il fait démolir les remparts et les grands boulevards naitrent. Pendant ces années, la résidence des rois est à Versailles, mais Paris est toujours le centre politique, à cause de sa grande population et son grand rôle dans l’économie.



d) Paris pendant et après la Révolution

Dans la Révolution Française en 1789, Paris est le centre de la Révolution. Le 14 juillet la Bastille, une forteresse symbole du pouvoir arbitraire du roi, est prise par la foule armée. Surtout la population de Paris est responsable pour que la France devienne une République. Suivant, Paris reçoit une grande importance à cause de la centralisation et la fondation des départements. Chaque département a un fonctionnaire qui doit exécuter les ordres décidés à Paris. Ce système reste aussi sous Napoléon.

e) Paris au 19e siècle

Les années prochaines Paris devient le centre culturel et économique de la France. La ville grandit vite et en 1801 la ville a déjà 550000 habitants. Pendant le 19e siècle la Révolution industrielle et la construction du chemin de fer ont pour conséquence une grande croissance de la population. Paris - comme beaucoup de villes pendant la Révolution industrielle - attire une masse de migrants venus de la campagne ou même de l’étranger pour y trouver un emploi. L’utilisation du chemin de fer permet maintenant à Paris d’étendre son influence sur une région plus grande maintenant.

En 1844 un nouveau rempart est construit pour mieux défendre (aujourd’hui le Boulevard Périphérique). Ce rempart est long de 39 kilomètres et avec cette longueur le plus grand rempart dans le monde entier. Après la fin définitive de la monarchie en 1848, Baron Haussmann reçoit l’ordre de donner un nouvel aspect à la ville. Il réalise par exemple la grande croisée Nord-sud/Est-ouest et il permet d’étendre la circulation dans le centre. A cause de ses travaux il reçoit beaucoup d’honneur.

Entre 1855 et 1937 Paris a six expositions universelles (1855, 1867, 1878, 1889, 1900 et 1937), qui montrent l’importance culturelle et politique de la ville. En 1871 la France perd la guerre contre l’Allemagne et à Paris, la Commune de Paris, dans laquelle on se trouvent des travailleurs et le peuple de la petite bourgeoisie, se révolte contre le gouvernement provisoire. Quelques années plus tard, entre 1871 et 1914, Paris voit la « Belle Epoque ». Entre 1864 et 1867, par exemple, une ligne de chemin de fer circulaire est construite autour de Paris, en 1889 les Parisiens reçoivent l’emblème de Paris, le tour Eiffel, depuis 1900, les Parisiens utilise le Métro. Mais la vie privée est aussi mieux, l’introduction de l’électricité, des salles de bain et de l’ascenseur permettent une vie très agréable. Paris est alors la capitale mondiale de la création et de l’art. Grace à ce progrès Paris a 4 millions d’habitants en 1904.

f) Les deux Guerres Mondiales

Pendant la Première Guerre Mondial (1914-1918) le gouvernement français doit quitter Paris pour Bordeaux. Pendant cette guerre, Paris reçoit 746 bombes et près de 900 Parisien sont morts. Entre les deux guerres, les Parisiens s’occupent des problèmes urbains. Par exemple ils veulent construire un grand axe autoroutier Nord-Sud/Est-Ouest.

Le 14 juin 1940 les Allemands occupent la ville jusqu’en 1944, quand les Alliés délivrent Paris. Malgré que Hitler donne l’ordre de détruire Paris, le commandant allemand Dietrich von Choltitz se réfuge et Paris ne voit pas de grandes destructions comme Londres ou Berlin. 

g) Le temps jusqu’à aujourd’hui

En 1968 il y a une révolte des étudiants avec l’aide des syndicats et des travailleurs. La protestation se porte contre la politique « De Gaulles » et tout de suite il y a une protestation en toute la France.

Seulement en 1977, les Parisiens ont pour la première fois la possibilité d’élever leur maire eux-même.

Un grand événement pour les enfants est l’ouverture de « Euro Disneyland » (aujourd’hui : Disneyland Paris) en 1992.

Le dernier événement important est la victoire électorale de Jacques Chirac chez les élections présidentielles en 2002.

Aujourd’hui le centre historique de Paris englobe 20 kilomètres carrés. A peu près 500000 habitants vivent ici. La surface totale de Paris s’élève à 105 kilomètres carrés avec 2155000 habitants. Avec la « agglomération parisienne » Paris s’élève à 1800 kilomètres carrés où 11 millions gens vivent. Paris a 20 arrondissements, chaque arrondissement avec 4 quartiers. La surface de la ville se monte seulement à 2,2 pour cent de la surface total de la France, mais 18,8 pour cent des Français vivent dans la capitale. Paris est vraiment un creuset : 12 pour cent des travailleurs sont étrangers, surtout des Algériens, des Portugaises et des Espagnols, mais aussi des étrangers de 40 autres nationalités.



Paris est aussi le centre de l’éducation et de la culture. Avec la Sorbonne et d’autres institutions de l’éducation  la ville a le meilleur enseignement en toute la France. Bien sûr on trouve aussi la plupart des stations de radio et émetteurs de télévision à Paris. En outre, les journaux le plus important, comme Le Monde, Le Fiaro ou Libération, ont leur siège à Paris. L’importance de la culture devient claire quand on regarde les grands musées : Le Louvre avec beaucoup de tableaux ou le musée Picasso, qui ouvrait en 1985 avec la plus grande collection des œuvres de cet artiste.


Mentionné en dernier, la Tour Eiffel est sans doute son œuvre la plus connue. Elle est construite de 1887 à 1889 afin de marquer les célébrations du centenaire de la Révolution française à l’Exposition universelle de 1889. Elle doit prouver les nouvelles limites qu’on peut atteindre en hauteur grace à l’utilisation du métal. «Dans l’esprit de Gustave Eiffel, cette œuvre colossale devait constituer une éclatante manifestation de la puissance industrielle française.» (Alfred Picard, Exposition Universelle de 1889 à Paris. Rapport Général. 1891) La tour est planifiée comme une construction temporaire avec l’aide des deux collaborateurs de Gustave Eiffel. Ce sont Maurice Koechlin et Emile Nouguier. Pour assurer la persistance de son œuvre, il doit trouver une utilisation scientifique, parce qu’elle devait être détruite à l’issue de l’Exposition. Alors, il trouve une reconversation dans le domaine militaire pour la sauver. Elle est utilisée par l’Armée Française pendant les deux guerres mondiales pour espionner les Allemands. La tour a aussi servi pour le télégraphe, la radio et puis pour la télévision.

La tour est fabriquée de plus de 18000 pièces d’acier. Elle mesure en tout 324 mètres et il vous faut 1665 marches pour gravir le sommet.

Aujourd’hui elle est un des symboles de Paris. Chaque année beaucoup de touristes y viennent pour la regarder. Le nombre des visiteurs a continuellement grandi depuis l’ouverture.


4. Le Louvre:

a) Le Louvre comme une forteresse

Le Louvre est mentionné la première fois en 1200 à propos d’un chateau fort de Philippe-Auguste. Il a construit le Louvre sur la rive droite de la Seine où le musée s’est étendu pendant les années. La construction du Louvre d’aujourd’hui commence entre 1515 et 1547 sous François I, qui transforme le Louvre en résidence. Plus tard, les deux rois suivants, Henri II et Charles IX, continuent les travaux avec la résidence, nommé Louvre. Catherine de Médicis fait aussi construire un grand palais, les Tuileries, qui est uni au Louvre en 1594 sous Henri IV. Après avoir transféré la résidence des rois à Versailles, il n’y a plus besoin du Louvre et par conséquent il n’y a plus de travaux avec le Louvre.

b) Le Louvre comme un musée

Jusqu’en 1747 le Louvre n’est pas accessible au grand public, mais tout à coup on a l’idée de montrer les collections royales aux citoyens. Mais ça dure jusqu’en 1793 quand le « Muséum central des Arts » ouvre avec les collections du roi et de l’Académie à Paris, en plus quelques trésors de l’église. Le Louvre est maintenant le premier musée dans le monde entier. Une année plus tard, en 1794, quelques œuvres d’art, données des armées révolutionnaires, suivent. La plus importante œuvre d’art suit en 1804 quand le Louvre reçoit la « Joconde », donnée de la chambre à coucher de Napoléon au musée. C’est aussi en 1804 quand Napoléon fait restaurer le Louvre par ses architectes Percier et Fontaine. Pendant cette restauration il faut acheter des nouvelles œuvres et le résultat sont des sculptures de la Renaissance, des monuments francais, œuvres égyptiennes et une collection espagnole. Les années prochaines il y a des mesures d’améliorer la présentation d’œuvres avec l’aide des compositions qui illustrent les collections qu’on peut voir.

Enfin en 1857 le Nouveau Louvre est inauguré. Les dernières transformations sont en 1869 avec des travaux avec l’aile sud ouest.

Heureusement, quand Paris est occupée par les nazis en 1940, les trésors ont été emportés à Montal dans le Midi, de façon que les Nazis ne trouvent rien.

Jusqu’à aujourd’hui, le Louvre reçoit des nouvelles collections, comme ceux des Etrusques, de la Grèce archaïque ou de l’Orient ancien. Aujourd’hui 300 000 objets exposés sont en possession du Louvre. Le Louvre en tant que le plus grand musée compte plus de mille visiteurs chaque jour – 5 millions chaque année. Les gens se dispersent entre quatre étages, qui ont une surface totale de 19 hectares, en cherchant leur œuvre préférée. Les visiteurs sont dirigés souterrain de la pyramide dans toutes les directions. Là on trouve également des restaurants, des ateliers de couture et bien sur des souvenirs.





En 1160, Maurice de Sully décide d’arracher les deux églises et de commencer à la construction d’une toute nouvelle église plus spacieuse. Sous le roi Louis VII et le pape Alexandre III la première pierre de cette cathédrale est posée en 1163. En 1177 le chœur est accompli, la nef et le transept sont achevé pendant les quinze ans plus tard. Le maitre-autel de la cathédrale est consacré le 19 mai 1182. Le nom du premier architecte de la cathédrale n’est pas connu, mais on sait que Jean de Chelles joue une rôle importante aux travaux. Les chapelles qui sont situées autour du chœur sont baties par lui entre 1296 et 1320. On peut prétendre que la cathédrale est achevée vers 1363.

Notre-Dame passe les siècles sans des événements importants. Mais en 1699, Louis XIV fait Robert de Cotte supprimer le jubé et le maitre-autel, parce qu’il veut « reconstruire le Grand Autel de l’église cathédrale de Paris ».

Pendant la Révolution, la flèche du transept, des statues et quelques autres sculptures sont detruites. Une partie de ces statues est retrouvée en 1977 sous la rue de la Chaussée d’Antin. Peu après le roi Louis-Philippe demande aux architectes Jean-Baptiste-Antoine Lassus et Eugène-Emmanuel Voillet-le-Duc de restaurer la cathédrale. Alors, de 1845 à 1865 les deux hommes la restaurent et remettent l’église à neuf. Des statues des portails, les statues de la galerie des Rois, les chimères des tours, presque toute l’ornementation monumentale est restaurée.

Les dimensions de la cathédrale sont impressionantes : 130 mètres de long par 48 mètres de large par 35 mètres de haut. Les tours ont une hauteur de 69 mètres et les pilliers ont un diamètre jusqu’à 5 mètres. Le bourdon, qui se trouve dans la tour Sud, ne sonne qu’aux grandes fêtes de l’année lithurgique et pour des cérémonies extraordinaires. La grande rosace dans la façade de la cathédrale mésure 10 mètres de diamètre. Elle est faite de 1220 à 1225 et elle est l’une des plus grandes rosaces de l’époque. Il y a encore deux autres rosaces au transept. (Avez-vous remarqué que l’axe de la rose nord n’est pas vertical contrairement à celui de la rose sud ?) Les chimères de Notre-Dame n’ont aucune utilité mais un grand effet décoratif. La plus célèbre est la stryge, l’esprit nocturne.

La façade de la cathédrale offre aux visiteurs les trésors de ses trois portails, de sa galérie des rois de juda et de sa rosace.

Notre-Dame de Paris ne s’arrête pas d’avoir affaire à l’histoire religieuse et politique française. Ce symbole de l’art gothique est le symbole de l’ame française.



En 1920, on a construit le tombeau du soldat inconnu au pied de l’Arc de Triomphe. Le batiment a 50 mètres de haut et 45 mètres de large. Aux deux côtés extérieurs on voit des sculptures, qui montrent les victoires et des retours glorieux des armées. Aux côtés intérieurs les noms des générals et d’autres batailles sont écrits. En plus, c’est très intéressant de visiter l’Arc de Triomphe parce qu’on a une très belle vue sur Paris de la flèche de l’arc.


La Sorbonne est fermée par la Révolution en 1791 et fait à nouveau en 1821. A la fin du 19eme siècle, la République fait la Nouvelle Sorbonne qui est un établissement public à caractère scientifique et culturel. L’université est dirigée par un président qui est élu pour un mandat de cinq ans par l’ensemble des membres des trois conseils. Ce sont le conseil d’administration, le conseil scientifique et le conseil des études et de la vie universitaire.













Copyright © Contact | Trimite referat


Ultimele referate adaugate
Mihai Beniuc
   - Mihai beniuc - „poezii"
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - Mihai eminescu - student la berlin
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Mircea Eliade - Mioara Nazdravana (mioriţa)
Vasile Alecsandri Vasile Alecsandri
   - Chirita in provintie de Vasile Alecsandri -expunerea subiectului
Emil Girlenu Emil Girlenu
   - Dragoste de viata de Jack London
Ion Luca Caragiale Ion Luca Caragiale
   - Triumful talentului… (reproducere) de Ion Luca Caragiale
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Fantasticul in proza lui Mircea Eliade - La tiganci
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - „Personalitate creatoare” si „figura a spiritului creator” eminescian
George Calinescu George Calinescu
   - Enigma Otiliei de George Calinescu - geneza, subiectul si tema romanului
Liviu Rebreanu Liviu Rebreanu
   - Arta literara in romanul Ion, - Liviu Rebreanu











Scriitori romani