Paris Saint Germain referat






Paris Saint Germain






La stabilité avant tout


En dehors d’Arteta, Luis Fernandez a conservé la plupart des joueurs qu’il souhaitait garder. Y compris Ronaldinho, auréolé d’un titre de champion du Monde 2002 avec le Brésil, dont les supporters parisiens attendent beaucoup cette saison. A côté de cela, l’entraineur du PSG a procédé ŕ « des retouches judicieuses ». A commencer par Andre Luiz. L’international brésilien est venu ŕ Paris pour briller et retrouver une place en Seleçao. Il aura pour tache d’animer le flanc gauche. Autre recrue brésilienne, Paulo Cesar. A 23 ans, cet arričre droit est trčs rapide et déjŕ comparé ŕ Roberto Carlos. Il découvre l’Europe et a déjŕ séduit les supporters du PSG par ses centres millimétrés lors des différents matches amicaux. Derničre recrue sud-américaine, Martin Cardetti. Le compatriote de Heinze et Pochettino n’a pas terminé meilleur réalisateur du championnat argentin en 2001 pour rien ! Il cadre ses frappes, bouge beaucoup… bref un vrai poison pour les défenses adverses. Si l’on ajoute ŕ ses trois joueurs, le Ghanéen Alex Nyarko (28 ans) et le jeune Alioune Touré (23 ans), Luis Fernandez possčde un groupe qui devrait lui permettre d’atteindre ses objectifs.

Histoire

La création du PARIS SAINT-GERMAIN FC remonte au 12 aoűt 1970 (Journal Officiel du 27 aoűt 1970). Grace ŕ l'appui de 20 000 souscripteurs désireux de voir renaitre un grand club ŕ PARIS, un groupe de personnalités parisiennes, dont Guy CRESCENT, PDG de CALBERSON, et Pierre-Etienne GUYOT, Vice-Président du RACING-CLUB de FRANCE, convainc les dirigeants du Stade Sangermanois de s'associer ŕ son projet.

L'équipe premičre de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, qui vient de conquérir sa place en Nationale (ex-Deuxičme Division) permet au tout récent PSG de faire ses armes ŕ ce niveau en 1970/71. Le succčs est total, le PSG remporte le championnat «National» et fęte son premier anniversaire en D1.

1971/72 se solde alors par une honorable 16e place. Cette saison marquera la rupture, le 16 mai 1972, entre Parisiens et Sangermanois. La section professionnelle rejoint le CA MONTREUIL et poursuit sa route en D1 sous le nom de PARIS FC, tandis que le PSG prend le statut amateur et dégringole en D3.

1972/73. Le PSG termine deuxičme de son groupe et profite du désistement de QUEVILLY, classé premier, pour accéder ŕ la D2.

1973/74. Henri PATRELLE, ŕ la recherche de financements, cčde la présidence ŕ Daniel HECHTER. Le club obtient le statut professionnel. La Coupe de France sourit ŕ cette équipe de D2 qui atteint les quarts de finale. Mieux encore, elle se classe deuxičme de son groupe et conquiert le droit de disputer une place en D1 en matches de barrages face ŕ VALENCIENNES. Battu 2-1 ŕ l'aller, le PSG l'emporte 4-2 au Parc des Princes le 4 juin 1974 et prend pied en D1, l'année męme oů -ironie du sort- le PARIS FC descend en D2.

Depuis lors, le PSG a toujours évolué en D1 et se situe au troisičme rang de la plus longue série en cours parmi l'élite, derričre NANTES (en D1 depuis 1963) et METZ (depuis 1967).   

Francis BORELLI succčde ŕ Daniel HECHTER en janvier 1978.

Le PSG fait alors parler de lui en se classant réguličrement dans le tiers supérieur du Championnat. Mais c'est en Coupe de France qu'il acquiert ses premiers titres de gloire : le 15 mai 1982, il remporte le trophée face ŕ l'AS SAINT-ETIENNE oů évolue un certain Michel PLATINI, et le 11 juin 1983, il récidive contre NANTES tout en terminant troisičme du Championnat. Aprčs s'ętre classé quatričme du Championnat 1983/84, le PSG dispute une nouvelle finale de Coupe de France en 1985, perdue cette fois face ŕ MONACO.En 1986, le PSG devient Champion de France en établissant au passage un record de 26 matches consécutifs sans défaite.

Ces succčs nationaux valent au PSG l'honneur de représenter les couleurs françaises en Coupe d'Europe. Son meilleur résultat sera d'atteindre les quarts de finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupe en mars 1983, face aux Belges de WATERSCHEI. Chacun se rappelle aussi le 1/8e de finale opposant le PSG ŕ la JUVENTUS de TURIN (qui formait l'ossature de l'équipe d'ITALIE, Championne du Monde 1982), renforcée par BONIEK et PLATINI (PSG éliminé : 2-2 ŕ PARIS et 0-0 ŕ TURIN).

Il faut ensuite attendre la saison 1988/89 pour voir le PSG frôler le titre de Champion et obtenir une belle deuxičme place. Le parcours européen qui suit s'achčve en 1/16es de finale face ŕ la JUVENTUS.

Francis BORELLI succčde ŕ Daniel HECHTER en janvier 1978.

Le PSG fait alors parler de lui en se classant réguličrement dans le tiers supérieur du Championnat. Mais c'est en Coupe de France qu'il acquiert ses premiers titres de gloire : le 15 mai 1982, il remporte le trophée face ŕ l'AS SAINT-ETIENNE oů évolue un certain Michel PLATINI, et le 11 juin 1983, il récidive contre NANTES tout en terminant troisičme du Championnat. Aprčs s'ętre classé quatričme du Championnat 1983/84, le PSG dispute une nouvelle finale de Coupe de France en 1985, perdue cette fois face ŕ MONACO.En 1986, le PSG devient Champion de France en établissant au passage un record de 26 matches consécutifs sans défaite.



Ces succčs nationaux valent au PSG l'honneur de représenter les couleurs françaises en Coupe d'Europe. Son meilleur résultat sera d'atteindre les quarts de finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupe en mars 1983, face aux Belges de WATERSCHEI. Chacun se rappelle aussi le 1/8e de finale opposant le PSG ŕ la JUVENTUS de TURIN (qui formait l'ossature de l'équipe d'ITALIE, Championne du Monde 1982), renforcée par BONIEK et PLATINI (PSG éliminé : 2-2 ŕ PARIS et 0-0 ŕ TURIN).

Il faut ensuite attendre la saison 1988/89 pour voir le PSG frôler le titre de Champion et obtenir une belle deuxičme place. Le parcours européen qui suit s'achčve en 1/16es de finale face ŕ la JUVENTUS.

1990/91 sera une année charničre. Dans les coulisses, le PSG cherche des appuis extérieurs pour faire face ŕ de graves difficultés financičres. Aprčs ętre devenu une association loi 1901 ŕ statuts renforcés lors de son assemblée générale du 13 décembre 1990, le PSG conclut fin mai 1991 un accord avec CANAL+ et la Mairie de PARIS. Le PSG adopte le statut de Société Anonyme ŕ Objet Sportif, présidée par Pierre LESCURE. Bernard BROCHAND devient Président de l'Association PSG. La Société et l'Association nomment Michel DENISOT Vice-Président Délégué de l'entité PSG (puis Président Délégué).


De gauche ŕ droite: Jean TIBERI (Maire de Paris), Bernard BROCHANT (Président de l'Association PSG), Pierre LESCURE (Président de la SAOS) et Michel DENISOT (Président Délégué) 

Ainsi modernisé et entrainé par un technicien d'expérience, Artur JORGE, le PSG retrouve l'ambition, s'engage ŕ se qualifier d'emblée pour une Coupe d'Europe, et, de fait, adopte une trajectoire ascendante qui le conduit ŕ un brillant palmarčs en 1992/93 : demi-finaliste de la Coupe de l'UEFA, second du Championnat et Vainqueur de la Coupe de France. Une progression qui ne cessera pas en 1993/94 puisque cette saison marque l'obtention du deuxičme titre de Champion de France dans l'histoire du Club et d'un nouveau record d'invincibilité en Championnat de France (27 matches d'affilée sans défaite), suite ŕ une saison nationale et internationale (demi-finaliste de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe) pleine de promesses pour l'avenir.

Mars 93 : le PSG remporte une victoire historique sur le Real Madrid (quarts de finale - C3)

Lors de la saison 1994/95, le PSG recrute comme entraineur Luis FERNANDEZ, une figure emblématique du Club des années 80 et s'illustre dans la Ligue des Champions (10 matches sans défaite). L'équipe échoue en demi-finale devant le Milan AC, vainqueur de l'édition 94, aprčs avoir séduit l'Europe du football en éliminant des équipes prestigieuses comme le BAYERN MUNICH ou BARCELONE. Cet enthousiasme permet au club francilien de gagner la premičre édition de la Coupe de la Ligue ainsi que la Coupe de France (pour la quatričme fois).

Contre le Rapide Vienne, Daniel Bravo et Paris gagnent la Coupe des Coupes le 8 mai 1996. 

1995/96, saison du 25e anniversaire du PSG, s'annonce sous le signe du changement. Aprčs trois demi-finales disputées consécutivement, l'ambition du Club est de remporter la premičre Coupe d'Europe de l'histoire du Club. Le CELTIC GLASGOW, PARME et la COROGNE ne pourront rien y faire : le 8 mai 1996, le PSG accčde ŕ Bruxelles, face au RAPID DE VIENNE (Autriche), ŕ son premier sacre européen grace ŕ un but de Bruno NGOTTY.

1996/97 voit l'arrivée ŕ la direction de l'équipe professionnelle de Ricardo GOMES RAYMUNDO (Manager Général) et de Joël BATS (Entraineur). Malgré le rajeunissement de l'équipe, le PSG parvient pourtant ŕ se hisser une nouvelle fois en finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupe face au Barcelone de RONALDO et ŕ accrocher la deuxičme place du Championnat. Cette place de dauphin donne au PSG l'opportunité de disputer la Ligue des Champions.




Leonardo/Ronaldo : symboles de la finale opposant le PSG ŕ Barcelone en mai 1997. 

Enfin, 1997 marque un changement dans l'actionnariat du Club. Suite ŕ une augmentation de capital, qui lui a permis de renforcer sa situation financičre (assemblée générale extraordinaire du 21 avril 1997), l'actionnariat du PSG change et se répartit désormais comme suit : CANAL+ 56,7%, Association PSG 34%, Minoritaires (personnes physiques) 9,3%.

1997/98 soumet le PSG ŕ un rythme échevelé en compétition. Eliminé pour la premičre fois depuis l'čre CANAL+ avant les quarts de finale de la Ligue des Champions, l'équipe connait un Championnat difficile. Une saison en demi-teinte pourtant relevée par deux trophées remportés haut la main par les coéquipiers du Capitaine Raď : la Coupe de France et la Coupe de la Ligue.

1998/99 est une année de changements au sein du Club : aprčs sept saisons de présidence, Michel DENISOT laisse la place ŕ Charles BIETRY, lui-męme Président des sections Omnisports du PSG depuis 1992. L'ancien Directeur du service des Sports de CANAL+ nomme ŕ la tęte de l'équipe Alain GIRESSE, ex-membre du fameux carré magique de l'équipe de France (composé de Michel PLATINI, Jean TIGANA et Luis FERNANDEZ). Une élimination hative en 1/16es de finale de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe, puis un début de Championnat difficile pour les Bleu et Rouge, coűtent sa place au technicien parisien. Il est remplacé en novembre parrtur JORGE et Denis TROCH, qui ont pour mission de remonter le Club. Un mois plus tard, c'est Charles BIETRY qui cčde son fauteuil de Président ŕ Laurent PERPERE, Directeur Général Adjoint chargé des Finances ŕ CANAL+. Ce dernier nomme Jean-Luc LAMARCHE, venu du RC Lens, Directeur Sportif du PSG. Malgré tout, l'équipe ne parvient pas ŕ remonter la pente, et aprčs la double élimination en Coupe de France puis en Coupe de la Ligue, Artur JORGE quitte la Capitale ŕ la mi-mars, remplacé par Philippe BERGEROO, jusqu'alors entraineur adjoint chargé des gardiens de but, et ancien membre du staff technique de l'équipe de France, Championne du Monde en 1998.

Aprčs avoir sauvé le club de la relégation en toute fin de saison, Philippe Bergeroo repart aux commandes du PSG avec une équipe qu’il a choisi. Le recrutement est judicieux, mais la saison derničre a laissé des traces et les ambitions sont revues ŕ la baisse. Malgré cette prudence toute légitime, les joueurs de Bergeroo commencent bien la saison. Une vraie équipe se forme au fur et ŕ mesure que les victoires s’enchainent. L’appétit vient en gagnant : le PSG est finalement qualifié pour la Ligue des champions, et le recrutement laisse entrevoir de grandes choses pour la saison ŕ venir. Le premier championnat du XXIe sičcle…


2000-2001. Anelka, Luccin, Dalmat, la jeune garde du football français devait porter le PSG sur le toit de la France. Aprčs un départ plutôt réussi, notamment sous l’impulsion d’un Robert fringant et d’un Anelka opportuniste, le PSG s’est emmęlé les crampons ŕ l’approche de l’hiver.

Au terme d’une cinglante défaite ŕ Sedan (5-1), début décembre, Philippe Bergeroo cčde son poste d’entraineur ŕ Luis Fernandez. L’enfant de Tarifa était réclamé depuis plusieurs matches déjŕ par les fidčles du Parc des Princes. Luis se sépare de certains joueurs et en recrutent d’autres. Il y a ce petit espagnol, formé ŕ l’école catalane, Mikel Arteta, l’international Argentin, Mauricio Pochettino et Didier Domi, qui revient dans le club de ses débuts.

Six mois plus tard, le PSG termine le championnat ŕ la neuvičme place et décroche, pendant l’été (désistement de certains clubs espagnols), une place inespérée en coupe Intertoto. On retiendra de cette saison, un beau parcours en Ligue des champions, entaché toutefois par un facheux retournement de situation contre La Corogne. Mais Luis semble avoir réussi ŕ composer une équipe ambitieuse et solidaire. Un groupe auquel sont venus se greffer de nouveaux joueurs tels que Cristobal, Aloisio, Heinze mais surtout Ronaldinho.

Le crack brésilien évoluera la saison prochaine dans le championnat de France, sous les couleurs du PSG. Aprčs trois saisons de disette, le PSG et ses supporters ont soif de victoires. Les autres équipes sont prévenues.















Copyright © Contact | Trimite referat


Ultimele referate adaugate
Mihai Beniuc
   - Mihai beniuc - „poezii"
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - Mihai eminescu - student la berlin
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Mircea Eliade - Mioara Nazdravana (mioriţa)
Vasile Alecsandri Vasile Alecsandri
   - Chirita in provintie de Vasile Alecsandri -expunerea subiectului
Emil Girlenu Emil Girlenu
   - Dragoste de viata de Jack London
Ion Luca Caragiale Ion Luca Caragiale
   - Triumful talentului… (reproducere) de Ion Luca Caragiale
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Fantasticul in proza lui Mircea Eliade - La tiganci
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - „Personalitate creatoare” si „figura a spiritului creator” eminescian
George Calinescu George Calinescu
   - Enigma Otiliei de George Calinescu - geneza, subiectul si tema romanului
Liviu Rebreanu Liviu Rebreanu
   - Arta literara in romanul Ion, - Liviu Rebreanu











Scriitori romani