Ibrahim et les fleurs du coran, Resume M Ibrahim et les fleurs du coran referat





Ibrahim et les fleurs du coran

Résumé : M.Ibrahim et les fleurs du coran



La situation
Le garçon de 11 ans vit avec son père dans un petit appartement dans la rue bleue à Paris. Le père est avocat sans affaires. Moise le petit garçon fait la cuisine. Moise n’ achète que les boites de conserve. Il fait ses courses tous les jours parce que son père ne lui laisse de l’argent que pour une journée. Moise fait des commissions dans l’ épicerie de M. Ibrahim qui est un homme sage, parce qu’il est depuis 40 ans l’arabe dans la rue où habitent les juifs. M.Ibrahim vient du « Croissant d’Or », alors il n’est pas arabe mais musulman. M. Ibrahim explique à Moise ce que signifie le mot arabe : « ça veut dire- ouvert de huit heures le matin jusqu’ à minuit et même le dimanche ». Mais il parle seulement une ou deux phrases par jour. Ils ont le temps. Lui parce qu’ il est vieux et moi parce que je suis jeune. Le père lui dit toujours qu’ il ne vaut rien, qu’ il est mauvais à l’école et que son frère Popol, qui n’existe pas, était plus intelligent, fort en maths. Moise déteste son père parce que son père lui lance à la figure qu’ il est nul. Mais Moise ne sait pas que Popol n’ est seulement qu’ une vision de son père. Un jour son père lui reproche d’avoir volé deux cents francs. Alors puisqu’ il est soupçonné de voler, il veut au moins le faire pour aller chez les putes.

L’amitié
Pour avoir plus d’argent il vole dans l’épicerie chaque deuxième jour une boite de conserve. Un jour des gens font un film dans la Rue Bleue avec Brigitte Bardot. Elle achète dans l’ épicerie une bouteille d’eau pour 40 francs. Normalement ça coûte seulement 2 francs. M. Ibrahim dit à Moise qu’ il doit se faire rembourser les boites que Moise lui vole. A partir de ce jour il sont devenus des amis. M. Ibrahim luit fait jurer de voler seulement chez lui. Depuis ce jour M. Ibrahim lui donne des idées pour soutirer de l’argent à son père sans que celui- ci s’en rende compte : lui servir du vieux pain ; resservir les sachets de thé et même remplacer la terne campagnarde par des patés pour chiens.

Le sourire
M. Ibrahim propose à Moise de sourire dans la vie parce qu’ il est trop renfermé. Il lui explique qu’il est bien d’être poli, mais qu’ il est mieux d’être curable. Alors il commence à sourire et même les putes dans la Rue Bleue lui parlent. Seulement chez son père il ne réussit pas avec son sourire. Le père pense que Moise a fait une connerie. Il lui propose d’ aller chez un dentiste pour se faire mettre un appareil pour les dents.

Etre juif
Un jour Moise demande à son père s’il croit à Dieu. Et le père lui répond qu’ il n’a pas réussi à croire à Dieu. Moise lui demande : « Et ‘être juif, ça n’a aucun rapport avec Dieu ? » Et le père lui répond que d’être juif est d’avoir des mauvais souvenirs. Le père dit ça parce qu’ il a perdu ses parents dans les camps de concentration. Depuis cela il est psychiquement malade.


Le suicide
Quelques jours plus tard le père lui raconte qu’ on ne le veut plus au bureau. Et quand Moise retourne de l’école il trouve une lettre d'adieu de son père : « … je suis désolé, je suis parti, je ne peux pas être un vrai Papa. » Moise fait semblant comme le père serait toujours là : il cuit pour deux et il ne dit pas à M. Ibrahim que son père est disparu. Après trois mois il reçoit une information que son père s’était jeté sous le train.

La maman
Un jour la maman de Moise est devant sa maison. Elle cherche Momo, son fils. Moise sait que c’est sa mère mais il ne dit rien parce qu’ il la déteste. Pendant la conversation elle apprend que le garçon devant lui est son fils mais elle ne dit rien parce qu’ elle n’a pas la courage. Et elle part.



Le mort de M.Ibrahim
M. Ibrahim adopte Moise. Et il veut faire un voyage à Istanbul et il veut montre ou il a passé sa jeunesse. Pour cela il achète une voiture. Il remarque qu’ il ne peut pas conduire et M. Ibrahim prend des leçons de conduite et Moise apprend en même temps car il est assis dans la voiture pendant les heures de conduite. Alors ils conduisent vers Istanbul sur des voies secondaires parce que sur les voies primaires on ne voit rien de la nature. Ils passent toute l'Europe méridionale et ils atteignent la patrie de M.Ibrahim. Ensemble ils passent beaucoup de jours agréables. M. Ibrahim meurt parce qu’ il a planté sa voiture dans le mur. C’est très tragique pour Moise parce que M.Ibrahim est devenu un ami paternel. Moise fait connaissance de Monsieur Abdullah (l’ami de Ibrahim). Ils parlent beaucoup de Papa. M. Abdullah est quelque peu comme M.Ibrahim. Il connait beaucoup de mots rare et il sait des poèmes par cœur. Un Monsieur Ibrahim qui lit plus que de faire d’argent.

Bon fin
Retour à Paris il remarque que M.Ibrahim a tout préparé. Moise est majeur, il a hérité l’argent, l’épicerie et le Coran de M. Ibrahim. Quelquefois vient la Maman pour le visiter.
Tous les lundis il va avec sa femme et ses deux enfants chez sa maman et son mari.















Copyright © Contact | Trimite referat


Ultimele referate adaugate
Mihai Beniuc
   - Mihai beniuc - „poezii"
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - Mihai eminescu - student la berlin
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Mircea Eliade - Mioara Nazdravana (mioriţa)
Vasile Alecsandri Vasile Alecsandri
   - Chirita in provintie de Vasile Alecsandri -expunerea subiectului
Emil Girlenu Emil Girlenu
   - Dragoste de viata de Jack London
Ion Luca Caragiale Ion Luca Caragiale
   - Triumful talentului… (reproducere) de Ion Luca Caragiale
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Fantasticul in proza lui Mircea Eliade - La tiganci
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - „Personalitate creatoare” si „figura a spiritului creator” eminescian
George Calinescu George Calinescu
   - Enigma Otiliei de George Calinescu - geneza, subiectul si tema romanului
Liviu Rebreanu Liviu Rebreanu
   - Arta literara in romanul Ion, - Liviu Rebreanu











Scriitori romani