La Provence La montagne Les vals et les plaines referat





La Provence








1. Introduction (vidéo, chanson)


Aujourd’hui je vais vous présenter la région « La Provence ». Je veut commencer avec une petite chanson et une vidéo de paysage de la région pour vous donner une petite impression de la région, puis je continue avec la situation géographique de la région.


2. La situation géographique


D’abord j’ai une carte de la France. La Provence n’a pas des frontières exactes parce qu’elle est une partie de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, alors moi je parle de cette région-là. Elle confine aux régions Languedoc-Rousillion et Rhône-Alpes et à l’Italie. Le nom Languedoc signifie à l’origine la langue d’oc dont la langue provençale provient et je vais en parler encore après. Continuons avec les départements de la région. Ils s’appellent Hautes-Alpes, Alpes-de-haute-Provence, Alpes-maritimes, Var, Bouches-du-Rhône et Vaucluse. Ses capitaux s’appellent Gap, Digne, Nice, Toulon, Marseille et Avignon. Marseille est la capitale de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.


3. Histoire de la Provence


Les premiers colons sont les Ligures qui ont peuplé la Provence en 1000 avant Jésus-Christ. Ils étaient très petits, vigoureux et batailleurs. 400 ans plus tard, des grecs peuples orientaux de l’Asie Mineur s’y installent et fondent Marseille. Ils construisent des comptoirs commerciaux à la Côte. En 300 avant Jésus-Christ, les Celtes colonisent la Provence et se mêlent avec les Ligures. Marseille devient la première république en France. Le commerce des Marseillais permet des échanges avec l’Orient, le Baltique et la Bretagne. Ils construisent des ports de cabotage pour exporter des produits locaux (vins, sels, plantes aromatiques). En 125 avant Jésus-Christ, les Ligures et les Celtes menacent à nouveau Marseille et pour cette raison les grecs font appel aux romains qui détruisent la capitale des Celtes qui s’appelle Entremont. Puis les romains fondent une nouvelle capitale qui s’appelle « Aquae Sextiae ». Le nom actuel de cette ville est Aix-en-Provence. Les romains ont fondé une province dans cette région et c’est la raison pour laquelle on appelle la Provence aujourd’hui comme ça. En 102 avant Jésus-Christ, la « Provincia » comme les romains l’ont appelée est menacée par les Teutons et les Cimbres. Le consul Marius les vainc en Aix-en-Provence. Pour cela son nom devenait très populaire, en particulier à Marseille. En 58 avant Jésus-Christ, Jules César conquiert Marseille.



Sous le règne romain, la situation dans la région s’a changé. La Provence campagnarde devient urbaine, ça veut dire qu’on a construit des théatres et des thermes publics. La langue devient le latin des romains et la religion se change aussi. La population doit accepter les dieux romains et le christianisme ne peut pas s’imposer. Il y a seulement quelques ermites qui le transmettent. Et à cause de persécutions, des communautés chrétiennes se forment dans plusieurs villes. Marseille et Arles sont les villes qui sont les plus importantes. Jusqu’au 16ième siècle, des différentes parties de la Provence étaient conquises plusieurs fois, par exemple par les Visigoths, les Bourguignons, les Goths de l'est, les Franconiens, par différents comtes et par quelques Papes.

Au temps des combats de croyance en France au 16ième siècle, la Provence était incluse aussi. Des communautés protestantes se forment à Lubéron et au Val de la Durance. Malgré tout la majorité de la population de la région est catholique. A partir de 1765, des aristocrates anglais découvrent la beauté et le bon climat de la Provence. Ils causent une grande invasion des anglais et ils construisent des quartiers de villas et ils mettent des jardins. En 1793, Napoléon Bonaparte peut terminer l’occupation des anglais à Toulon qui est le plus important port de militaire à cette époque.

Maintenant je veux arrêter l’histoire parce que ça suffit pour vous montrer les points les plus essentiels.


4. Le paysage


a. Les montagnes

Dans les montagnes il y a des cavernes et grottes, des rivières souterraines et des cluses étroites. Les Préalpes forment des plateaux et ont des altitudes de 1100-2000m. Au pied des Préalpes il y a quelques petits villages de montagne, comme Draguignan ou Grasse. Nice est le centre culturel et économique des Préalpes à l’est où le département Alpes-Maritimes se trouve.


b. Les vals et les plaines

Entre les montagnes de calcaire et les domaines des Préalpes il y a des vals fertiles où on trouve des oliviers, du blé, du fruit et du vin. Au Moyen-Age on a asséché des marais à la plaine du Rhône pour la faire fertile. Avec de l’arrosage artificiel on faisait les vals de la Durance et du Verdon utiles. Surtout la région près d’Avignon est importante pour l’économie.





c. Les rivières

Les rivières Argens, Var, Durance et Verdon passent irrégulièrement à travers de la Provence et elles peuvent causer des inondations. La Rhône a changé la région le plus car elle a formé le paysage en lavant le terrain. Comme ça, la Camargue était formée. Autrefois la Rhône était un chemin sur lequel beaucoup de cultures sont venues en France. Aujourd’hui elle est une route de navigation et une fournisseur d’énergie car on y a déjà construit plus de 23 centrales électrique.


d. La côte et la Méditerranée

Seulement dans la Camargue, il y a des grandes plages de sable. Si on va plus loin à l’est, la côte devient de plus en plus montagneuse et découpée. A la Côte de Calanque il y a des vals étroits et des escarpements qui sont très aimés par des alpinistes. La Côte de la montagne des maures a beaucoup de baies qui donnent des vues très belles. La Côte de la montagne Esterel est très montagneuse et végétative, il y a des endroits où on peut baigner et des points de vue. La Côte d’Azur va de Nice jusqu’à Menton. Les Alpes vont jusqu’à la côte et y tombent d’une grande altitude. La température de la Méditerranée est très haute et pour cette raison le climat de la Provence est très doux. Les plus fréquents poissons sont la rascasse (Drachenkopf), le rouget (Rötling, Meerbarbe), le loup (Wolfbarsch, Seewolf) et les « fruits de mer ».


5. L’économie


a. L’agriculture

L’agriculture est le secteur d’activité traditionnel du sud de la France. Jusqu’au 19ième siècle l’évelage et les cultures céréalières ont dominés. Mais aujourd’hui la production s’a différenciée. Il y a de l’exploitation des herbages et de l’évelage de bœufs et de brebis dans les Alpes. Au nord de la Provence (en Haute-Provence) on cultive de la lavande pour produire du savon, du parfum et de la truffe et on mélange beaucoup d’herbes de cette région pour gagner les fameuses Herbes de Provence. Au milieu de la Provence et au Val du Rhône il y a beaucoup de domaines de viticulture. Les vals fertiles de la Durance et du Rhône sont des régions de cultures préférées pour du fruit et des légumes. La floriculture entre les domaines de Nice et Menton est la source de revenu principal des paysans. A cause du terrain de la Cau et la Camargue (ce sont deux paysages) on peut y cultiver du vin et du riz. En plus on y produit de la matière fourragère et il y a aussi de l’évelage de chevaux et de taureaux. Voici quelques photos… C’est un champ de lavande. Ici vous voyez le paysage montagneux du Mont Ventoux dont beaucoup de poètes chantent. C’est un troupeau de brebis dans




le Lubéron. C’est une olivaie (bocage d’oliviers) près de Les Baux. C’est une domaine de viticulture devant les montagnes des Dentelles de Montmirail. J’ai aussi trouvé quelque chose très intéressant – c’est le sépulcre d’Albert Camus qui se trouve dans le village Lourmarin où il vivait après son émigration de l’Algérie.


b. L’industrie

La zone industrielle la plus importante se trouve dans la région de Marseille. Déjà au 19ième siècle elle était une importante ville de l’export. A Marseille il y a une grande industrie alimentaire où on produit des pates alimentaires, du riz, de l’huile, du sucre et du savon. Des industries plus anciennes sont la fabrication de l’huile d’olive, du savon et du parfum. La plus mieux huile d’olive s’appelle Huile vierge parce que c’est l’huile du premier pressage. Si on presse le reste une deuxième fois on a la qualité Fine ou Extra Fin. Avec une 4ième ou 5ième pressage on peut faire de l’huile pour des machines ou pour la fabrication du savon. Ce qui reste des olives est utilisé pour faire du feu ou de l’engrais. La fabrication du savon a une longue tradition à Marseille, on produit beaucoup de sortes différentes du savon, mais la plupart du savon est utilisée pour produire de la lessive.

Les actuelles branches industrielles les plus importantes sont l’industrie pétrolière, l’industrie aéronautique, l’industrie textile, l’industrie des métaux, la construction navale et l’industrie du bois avec laquelle on peut gagner du liège. La production du liège en Provence dispose de 45% de la production du liège en France entière.


c. Le tourisme

Dans la Provence il y a beaucoup d’activités sportives pour les touristes, par exemple des offres du cyclotourisme, de l’escalade, du golf, de la randonnée pédestre, du kayak, de la baignade et des sports d’hiver. Le tourisme est la principale source de revenus de la Côte d’Azur. Il y a beaucoup de professions qui sont attachées à ce métier. 40 % des emplois des Alpes-Maritimes, par exemple, sont liés aux activités touristiques.


6. Manifestations et coutumes


Dans les villes et dans les villages il y a un marché plusieurs fois par semaine. Ils ont lieu dans des halles ou en plein air et on y offre des aliments et des textiles, par exemple du fruit, des légumes, des fleurs et du poisson. Mais il y a aussi de la corrida dans cette région. Elle a lieu dans les



amphithéatres romains à Fréjus, Nimes ou Arles. Un coutume qui est très populaire chez les habitants de la Provence, c’est la pétanque qui est jouée avec des boules métalliques.


7. La langue provençale


L’origine de la langue provençale est le latin des Romains au 4ième siècle, alors c’est une langue romaine. 2 nouvelles langues étaient formées par le latin : la langue d’oil et la langue d’oc. Le provençale appartient a la langue d’oc. Il y a beaucoup de dialectes du provençal. L’ancien provençal était parlé par les troubadours au Moyen-Age. Un autre dialecte est le provençal de l’occitan du sud qui appartient à l’occitan en général. En ce qui concerne les pays de langue, on parle la langue en France, surtout dans la Provence et au sud-est et en plus elle est parlée dans quelques régions en Italie et à Monaco.


8. Monuments et villes favorites


Aix-en-Provence est une ville qui a très bien vieilli ; d’ailleurs Aix-en-Provence a été la capitale de la Provence. Cette ville abrite de très belles demeures du 18ième siècle et aussi de superbes marchés, des magasins de mode, des boutiques d’art et de grandes librairies. Des monuments populaires sont l’Ancien Archevêché, la Pavillon de Vendôme, la Place des Quatre Dauphins et l’Halle aux Grains.

Marseille est la capitale régionale. Elle a été la première ville de France à avoir son propre port qui se nomme actuellement «Le vieux port». Marseille possède également de nombreux musées et ruines antiques. La Cannebière qui prolonge le «Le Vieux Port» est à Marseille ce que les Champs Elysée sont à Paris. Des monuments populaires sont l'Abbaye Saint Victor, l'Opéra, l'Hôtel de Cabre, Notre Dame de la Garde et la Maison Diamantée. C’est dans cette ville que nous pouvons déguster la fameuse soupe de poissons appelée bouillabaisse.

Avignon est une ville connue pour son fameux pont qui est en ruine. Avignon était le lieu d’habitat des Papes. Leur résidence était un palais qui se nomme actuellement «Le Palais des Papes» et que l’on peut visiter. Les Papes qui vivaient à Avignon s’étaient proclamé les vrais Papes à l’encontre de ceux de Rome. Avignon est entouré de murailles. C’est dans cette ville qu’à lieu chaque année, en été, «Le Festival d’Avignon» qui réunit des artistes, des comédiens qui se produisent pour le plaisir des habitants et touristes. Elle offre une grande diversité d’œuvres et de monuments à ses visiteurs dans treize musées au total.



7. Vocabulaire


un berger – ein Hirte / Schäfer

la dentelle – die Spitze

un tamaris - eine Tamariske

un olivier – ein Olivenbaum

une brebis – ein Schaf

un tapis – ein Teppich

le thym – der Thymian

la lavande – der Lavendel

blaguer – scherzen, spotten



la malveillance – Böswilligkeit, Feindseligkeit

une étable – ein Stall

une étoile – ein Stern

confiner – grenzen


batailleur – kämpferisch

vigoureux – kräftig, rüstig

un colon – ein Siedler

l’Asie Mineur – Kleinasien

le commerce – der Warenhandel

le Baltique – das Baltikum

le cabotage – die Küstenschifffahrt

le règne – die Herrschaft

un comte – Graf

un pape – Papst

une grande invasion – eine Völkerwanderung

un quartier de villa – ein Villenviertel


une cluse – eine Schlucht

le calcaire – der Kalkstein

le blé – das Getreide

l’arrosage artificiel m. – die künstliche Bewässerung

l’inondation f. – die Überschwemmung

laver – hier: ausschwemmen, auswaschen

une route de navigation – ein Schifffahrtsweg

découpé,e – buchtenreich

un escarpement – ein Steilhang

un fournisseur d’énergie – ein Energie-lieferant

une baie – eine Bucht

la Côte d’Azur – die französische Riviera


le secteur d’activité – Erwerbszweig

l’évelage m. – die Viehzucht

les cultures céréalières – der Getreideanbau

un bœuf – ein Rind

l’exploitation des herbages f. – Weidewirtschaft

la viticulture – der Weinanbau

une région de culture – ein Anbaugebiet

le revenu – das Einkommen

la floriculture – die Blumenzucht

la matière fourragère – das Futtermittel

la plaine – die Ebene

le sépulcre – das Grab

l’industrie alimentaire – die Nahrungsmittelindustrie

La zone industrielle – das Industriegebiet

La lessive – das Waschmittel

L’engrais m. – der Dünger

l’industrie pétrolière – die Erdölindustrie

l’industrie aéronautique – die Flugzeugindustrie

l’industrie des métaux – die Metallindustrie

la construction navale – der Schiffbau

le liège – der Kork


les pays de langue – der Sprachraum

le Moyen-Age – das Mittelalter

le troubadour – der Minnesänger





8. « Robert Miras – Jésus est né en Provence » - texte de chanson


Robert Miras

Jésus est né en Provence


Paroles et Musique: Luc Dettome   1974  'La Pastorale'



Jésus est né en Provence
Entre Avignon et les Saintes-Maries
Jésus est né en Provence
C'est un berger qui me l'a dit
Dans le Midi de la France
Sous la dentelle des tamaris
Jésus est né en Provence
Jésus est né dans le Midi

Il m'a dit le berger, il m'a dit
Qu'un olivier avec ses branches
Lui avait fait comme un tapis
Et puis et puis la brebis blanche
Qu'il y avait auprès de lui
Sentait le thym et la lavande
Des montagnes de mon pays
Peut-être n'est-ce qu'une légende
On blague un peu dans le Midi


Et le berger s'il m'a menti peuchère !
C'était par malveillance
A vrai dire, dans ce paradis
Entre le Rhône et la Durance,
On pouvait croire que le petit
Ne pouvait naitre qu'en Provence
Dans une étable vers Saint-Rémy
Quand les étoiles se balancent
Dans notre ciel à la minuit






Ajouté


A. Liste des links

1. Texte de chanson de « Jésus est né en Provence » de Robert Miras:

https://www.paroles.net/chansons/17048.htm

2. Le dictionnaire LEO:

https://dico.leo.org/?lp=frde

3. Carte de la France:

https://www.info-france-usa.org/atoz/images/france.jpg

4. Carte de la Provence:

https://www.esa-gpl.com/carte/images/provence.gif

5. L’occitan, le provençal:

https://www.uni-protokolle.de/Lexikon/Okzitanische_Sprache.html

6. Histoire de la Provence:

https://www.netprovence.com/tourisme/histoire/index.html

7. Histoire de la Provence (vue d’ensemble):

https://www.schwarzaufweiss.de/Provence/geschichte.htm

8. Site officiel de la Provence

https://www.visitprovence.com/servlet/esolution?dist=1GP

9. Frankreich Experte

https://www.frankreich-experte.de/


B. Littérature

a Christoph Seeberger; Hermann Schreiber: Provence – sehen und erleben (1991), Süddeutscher Verlag in der Südwest Verlag GmbH & Co. KG, München

b.      Michelin Reiseführer: Provence, Französische Riviera (1979; 1. Auflage),

Michelin et Cie, propriétaires-éditeurs 1979

c GEO Zeitschrift (Nr. 5/Mai 1981), Verlag Gruner & Jahr, Hamburg


C. Autre média

a Esterel Caravaning (Agay), multimédia compact (extraits remaniés: deb video.mov; region.mov)

b.      Mediator 6.0 Pro (build 120), 1993-2000 Matchware (software de présentation)












Copyright © Contact | Trimite referat


Ultimele referate adaugate
Mihai Beniuc
   - Mihai beniuc - „poezii"
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - Mihai eminescu - student la berlin
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Mircea Eliade - Mioara Nazdravana (mioriţa)
Vasile Alecsandri Vasile Alecsandri
   - Chirita in provintie de Vasile Alecsandri -expunerea subiectului
Emil Girlenu Emil Girlenu
   - Dragoste de viata de Jack London
Ion Luca Caragiale Ion Luca Caragiale
   - Triumful talentului… (reproducere) de Ion Luca Caragiale
Mircea Eliade Mircea Eliade
   - Fantasticul in proza lui Mircea Eliade - La tiganci
Mihai Eminescu Mihai Eminescu
   - „Personalitate creatoare” si „figura a spiritului creator” eminescian
George Calinescu George Calinescu
   - Enigma Otiliei de George Calinescu - geneza, subiectul si tema romanului
Liviu Rebreanu Liviu Rebreanu
   - Arta literara in romanul Ion, - Liviu Rebreanu











Scriitori romani